Sélectionner une page
Plum Japonais – Tom Ford

Plum Japonais – Tom Ford

Après un an et demi de séparation, je retrouve mon flacon de Plum Japonais de Tom Ford. Avec mes quelques progrès olfactifs je l’apprécie bien plus aujourd’hui. C’est un parfum lourd, à la texture complexe qui m’intrigue.   Son départ sur...

Tuscan Leather – Chap. 1

Tuscan Leather – Chap. 1

Tuscan Leather c’est une histoire d’amour. C’est le parfum qui a pris mon cœur et me garde serré contre lui, loin des autres, malgré les clins d’œil.  Depuis le jour où je l’ai essayé, lors d’un automne égyptien il y a quelques...

M7 Oud Absolu – Yves Saint Laurent

M7 Oud Absolu – Yves Saint Laurent

M7, pour un novice de ma trempe, est la preuve qu’il faut revenir à certains parfums de temps en temps. À force de progression nos jugements peuvent changer.  M7 Oud Absolu, que je détestais sincèrement il y a un an et demi, m’est beaucoup plus...

Mon numéro 10 – L’Artisan Parfumeur

Mon numéro 10 – L’Artisan Parfumeur

Ce petit échantillon de l’Artisan Parfumeur qui m’est parvenu s’est vu m’enchanter aujourd’hui. Il représente tout à fait le type de fragrance que je qualifie de « commerciale » qui me plait. Même si celle-ci est...

Oud Royal – Armani / Privé

Oud Royal – Armani / Privé

L’une des premières collection privée à m’avoir été présentée en dehors de Tom Ford Private Blend fut Armani Privé. Je rêvais devant les magnifiques bouteilles et surtout superbes bouchons qui la rende esthétiquement si singulière.  Au final, sur la...

1270 – Frapin & Cie

1270 – Frapin & Cie

C’est à force de parcourir les œuvres parfumées de cette noble industrie que l’on fini par saisir ses notes préférées. 1270 de Frapin & Cie m’aura aidé en cela.  Son attaque fruitée confite est, pour moi, conduite par un Ananas doux...

Cette quête…

Cette quête…

Établir ces listes ne m’apporte que plaisir, même si elles sont maladroitement évaluées, je me plais à entrer dans le sillage de la fragrance et décortiquer les notes, analyser le séisme provoqué dans mes meninges. C’est finalement une sorte d’échelle de Richter qui est mise sur papier…

B. comme Amour

B. comme Amour

Voici une fragrance qui m’aura donc bouleversé, transporté en enfance par cette impression de retrouver le « tea time » de ma grand-mère maternelle. Chacun voyage vers divers souvenirs et sensations personnels dans les odeurs, le parfum en est le vecteur n°1…

Provence de mon enfance…

Provence de mon enfance…

Je me doute bien que personne ne voit de lien très clair entre B. Balenciaga et Encre Noire de Lalique. Pourtant, et c’est là toute la force des odeurs, ces parfums m’ont transporté tous deux en enfance.

Bal d’Afrique…

Bal d’Afrique…

Bal d’Afrique est un parfum que j’ai regretté d’avoir acheté, dans un premier temps du moins. Poussé par un ami qui m’en a fait la publicité excessive, me rendant quasi impérative voir vitale sa découverte. Je me suis donc précipité au Bon Marché Rive Gauche…

Alien, dix ans de mystère

Alien, dix ans de mystère

Alien est mon parfum n°3 sur la frise chronologique de mon existence. Après avoir été emporté par XS et Angel (en ne comptant pas les fragrances de mon enfance), mon cœur s’est effondré le jour où j’ai senti cet opus pour la première fois.

Ce « Tobacco Oud » !

Ce « Tobacco Oud » !

À chacun de mes passages chez Tom Ford aux Galeries Lafayette, je m’assieds confortablement et je prend mon temps, je flâne, d’un plaisir sincère à snifer ce que j’ai déjà snifer cent fois…

tout vient à point à qui sait attendre