Sélectionner une page

Ce petit échantillon de l’Artisan Parfumeur qui m’est parvenu s’est vu m’enchanter aujourd’hui. Il représente tout à fait le type de fragrance que je qualifie de « commerciale » qui me plait. Même si celle-ci est très différente dans sa construction, son thème général n’est pas sans me rappeler le 34 boulevard Saint Germain de Diptyque. 

Douceur et raffinement, épicé de poivre et enfumé d’un léger encens. Lorsqu’on est diabétique comme moi on a tendance à être attiré par les belles sucreries et cette ambiance de pommes cuites qui nous est si chère. Donc, forcement, ce couple Cannelle / Pistache, les fonds de Tonka, me touchent droit au cœur. 

Ça serait bien sûr très réducteur de réduire Mon numéro 10 à un simple parfum gourmand. La rose rafraîchi le tout et l’encens persiste en embrassant la note poivrée. Le fond est boisé, profond, chaud. 

Je signe. 

À ceux qui n’aiment pas et trouvent cette signature trop « crossover », je vous comprend. Mais moi j’aime (beaucoup) et je trouve ça beau malgré tout.