Sélectionner une page
Tuscan Leather – Chap. 1

Tuscan Leather – Chap. 1

Tuscan Leather c’est une histoire d’amour. C’est le parfum qui a pris mon cœur et me garde serré contre lui, loin des autres, malgré les clins d’œil. 

Depuis le jour où je l’ai essayé, lors d’un automne égyptien il y a quelques années maintenant, je suis resté suspendu à son spray. À chaque fois que je le vaporise je fond, irrémédiablement, pris de tout mon être. Sa framboise, ce cuir à la texture brûlée embaument mon âme. 

À ce jour je n’ai pas trouvé de parfum qui me fasse cet effet. Chaleur, classe, douceur, prestance, charisme, tout y est. Tom Ford qu’as-tu fais ?

Les réflexions fusent sur son passage. 
– « Mister, you got a fucking perfume » !

Un soleil en hiver, sa meilleure saison. Mais aussi une aura en été au sillage monstre. 

Ma quête consiste à le faire descendre du trône, mais les coups d’État on tous été déjoués jusqu’à ce jour. 

Mon numéro 10 – L’Artisan Parfumeur

Mon numéro 10 – L’Artisan Parfumeur

Ce petit échantillon de l’Artisan Parfumeur qui m’est parvenu s’est vu m’enchanter aujourd’hui. Il représente tout à fait le type de fragrance que je qualifie de « commerciale » qui me plait. Même si celle-ci est très différente dans sa construction, son thème général n’est pas sans me rappeler le 34 boulevard Saint Germain de Diptyque. 

Douceur et raffinement, épicé de poivre et enfumé d’un léger encens. Lorsqu’on est diabétique comme moi on a tendance à être attiré par les belles sucreries et cette ambiance de pommes cuites qui nous est si chère. Donc, forcement, ce couple Cannelle / Pistache, les fonds de Tonka, me touchent droit au cœur. 

Ça serait bien sûr très réducteur de réduire Mon numéro 10 à un simple parfum gourmand. La rose rafraîchi le tout et l’encens persiste en embrassant la note poivrée. Le fond est boisé, profond, chaud. 

Je signe. 

À ceux qui n’aiment pas et trouvent cette signature trop « crossover », je vous comprend. Mais moi j’aime (beaucoup) et je trouve ça beau malgré tout.